Cumin noir : Lequel est lequel ?

Vous avez des doutes sur le véritable cumin noir ? Vous n’êtes pas le seul. Deux plantes, le Bunium bulbocastanum et la Nigella sativa, sont communément appelées cumin noir.

Toutes deux sont censées avoir des propriétés thérapeutiques, et toutes deux sont des épices. Quelle est donc la différence ?

Finissons-en avec la confusion.

Cumin noir : Lequel est lequel ?
A gauche : Nigella sativa ; à droite : Bunium bulbocastanum

Nigella sativa

Le prophète Mahomet aurait dit dans le Coran : “Ce cumin noir guérit toutes les maladies sauf la mort.”

Le cumin noir auquel il faisait référence est la Nigella sativa. Il est utilisé depuis des siècles pour traiter tout, des abcès à l’herpès zoster.

La nigelle sativa est une plante à fleurs que l’on appelle aussi Nigella sativa :

  • fleur de fenouil
  • carvi noir
  • kalonji

Il est originaire de certaines régions :

  • Asie
  • le Moyen-Orient
  • Afrique du Nord

La plante pousse sur près d’un mètre et possède un feuillage vaporeux, de petites fleurs pâles et des cosses de fruits remplies de graines.

Ces graines, de la taille d’une graine de carvi, contiennent un certain nombre de principes actifs, dont un puissant composé appelé thymoquinone (TQ).

On dit que la thymoquinone :

  • réduire l’inflammation
  • renforcer le système immunitaire
  • protéger contre le cancer

Des recherches considérables sont menées pour déterminer les applications potentielles de N. sativa dans le traitement de toute une série de maladies, notamment :

Cancer

N. sativa a suscité de l’intérêt en tant que possible agent anticancéreux. Des études sont en cours pour examiner le rôle de N. sativa dans le contrôle du début, de la croissance et de la propagation des tumeurs.

Des études récentes montrent qu’il semble y avoir un potentiel de destruction des cellules cancéreuses dans N. sativa, ce qui laisse espérer de futurs protocoles de prévention et de traitement.

Allergies

Un grand nombre de recherches soutiennent l’utilisation de N. sativa pour le traitement de la rhinite allergique. Une étude a conclu que N. sativa soulage les symptômes d’allergies nasales les plus courants, notamment :

  • la congestion
  • nez qui coule
  • éternuant
  • un gonflement des voies nasales

Lutte contre les infections

Dans de nouvelles études, N. sativa s’avère prometteur comme traitement des bactéries résistantes aux antibiotiques.

La maladie d’Alzheimer

Les recherches sur les animaux indiquent que le N. sativa justifie des recherches plus approfondies pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. Les études sur les animaux montrent que l’utilisation de N. sativa est prometteuse pour la prévention du déclin cognitif.

Bunium bulbocastanum

B. bulbocastanum est également appelé :

  • cumin noir
  • grand pignut
  • terre de châtaignier
  • zira noir

C’est une langue maternelle :

  • Afrique du Nord
  • Europe du Sud-Est
  • Asie du Sud

La plante mesure environ deux pieds de haut et est surmontée de fleurs blanches semblables à la dentelle de la reine Anne.

Toutes les parties de B. bulbocastanum ont des usages. Les racines comestibles ont un goût de noix de coco ou de châtaigne, tandis que les feuilles peuvent être utilisées comme herbes. Les graines de B. bulbocastanum sont les plus prisées.

Bien qu’il n’y ait pas eu de recherches approfondies sur les utilisations thérapeutiques de B. bulbocastanum, plusieurs études indiquent que la plante peut être efficace dans plusieurs domaines de traitement.

Lutte contre les infections

Les chercheurs explorent le B. bulbocastanum comme médicament antibactérien.

Il permet notamment de lutter contre le Staphylococcus aureus, qui est la principale cause des infections de la peau et des tissus mous.

Ces infections sont souvent résistantes à la vancomycine et à la méthicilline (MRSA), ce qui signifie qu’elles ne répondent pas aux antibiotiques. Des traitements alternatifs comme B. bulbocastanum seraient très bénéfiques.

Cancer

Il a été démontré que le fruit de B. bulbocastanum est un antioxydant ayant des effets potentiels de lutte contre le cancer, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Diabète

Selon certaines recherches, B. bulbocastanum a des propriétés antioxydantes et améliore le fonctionnement des cellules pour prévenir le vieillissement et la dégradation des cellules.

À l’avenir, B. bulbocastanum pourrait s’avérer efficace pour réduire l’effet des complications du diabète et du vieillissement dû à l’oxydation et à la glycation.

Ces processus endommagent nos cellules et contribuent à une multitude de problèmes médicaux.

D’autres recherches et essais cliniques sur l’homme sont nécessaires avant que N. sativa et B. bulbocastanum puissent être annoncés comme des remèdes. N. sativa en particulier pourrait s’avérer être la panacée pour certaines maladies.

Retour haut de page