7 conseils pour réduire le coucher du soleil

Qu’est-ce que le coucher du soleil ?

Le coucher du soleil est un symptôme de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence. Il est également connu sous le nom de “confusion de fin de journée”. Si une personne dont vous vous occupez est atteinte de démence, sa confusion et son agitation peuvent s’aggraver en fin d’après-midi et en soirée. En comparaison, ses symptômes peuvent être moins prononcés en début de journée.

Votre proche est plus susceptible de se coucher au soleil s’il est atteint de démence à un stade intermédiaire ou avancé. Renseignez-vous sur les mesures que vous pouvez prendre pour aider à réduire le nombre de couchers de soleil, dans son intérêt comme dans le vôtre.

Respectez un horaire

La démence peut rendre difficile le développement et la mémorisation de nouvelles routines. Votre proche peut réagir à des endroits et à des choses qui ne lui sont pas familiers par des sentiments de stress, de confusion et de colère. Ces sentiments peuvent jouer un rôle important dans le coucher du soleil.

Respectez le même horaire chaque jour pour aider votre proche à se sentir plus calme et plus serein. Essayez d’éviter de modifier les habitudes qui vous conviennent à tous les deux. Si vous devez apporter des changements, essayez d’adapter sa routine progressivement et le moins possible.

Éclairez leur vie

Votre proche peut être confronté au coucher du soleil en raison des changements de ses rythmes circadiens – ses cycles de veille-sommeil. Le réglage de la lumière dans sa maison peut aider à réduire ses symptômes.

Selon une revue de recherche publiée dans Psychiatric Investigation, certaines études suggèrent que la luminothérapie peut réduire l’agitation et la confusion chez les personnes atteintes de démence. Envisagez de placer une lampe fluorescente à spectre complet à environ un mètre de votre proche pendant quelques heures chaque matin. Vous pouvez également essayer d’éclairer les lumières lorsque votre proche se sent confus ou agité, suggère l’Association Alzheimer.

Gardez-les actifs

De nombreuses personnes atteintes du syndrome du coucher du soleil ont des difficultés à dormir la nuit. La fatigue est à son tour un déclencheur fréquent du coucher du soleil. Cela peut créer un cercle vicieux.

Trop de somnolence et d’inactivité pendant la journée peuvent rendre plus difficile l’endormissement de votre proche à l’heure du coucher. Pour favoriser une bonne nuit de sommeil, aidez-le à rester actif pendant la journée. Par exemple, faites une promenade dans le parc ensemble ou dégagez un espace pour danser. Cela pourrait les aider à améliorer la qualité de leur sommeil et à réduire les symptômes du coucher du soleil. Cela peut également les aider à jouir d’une meilleure santé physique.

Adapter leurs habitudes alimentaires

L’adaptation des habitudes alimentaires de votre proche peut également contribuer à réduire ses symptômes de coucher du soleil. Des repas trop copieux peuvent augmenter son agitation et l’empêcher de dormir la nuit, surtout s’il consomme de la caféine ou de l’alcool. Encouragez votre proche à éviter ces substances ou appréciez-les au déjeuner plutôt qu’au dîner. Limiter sa consommation de nourriture le soir à un en-cas copieux ou à un repas léger peut l’aider à se sentir plus à l’aise et à se reposer plus facilement la nuit.

Réduisez leur stress

Essayez d’aider votre proche à rester calme le soir. Encouragez-le à s’en tenir à des activités simples qui ne sont pas trop exigeantes ou effrayantes. La frustration et le stress peuvent ajouter à sa confusion et à son irritabilité.

S’il souffre de démence à un stade intermédiaire ou avancé, regarder la télévision ou lire un livre peut être trop difficile pour lui. Envisagez plutôt de jouer de la musique douce pour créer un environnement calme et tranquille. Ce pourrait être un bon moment pour eux de se blottir contre un chat ou un autre animal de compagnie qu’ils aiment.

Offrir du confort et de la familiarité

Rappelez-vous la dernière fois que vous avez été malade. Il y a de fortes chances que vous vouliez être entouré de pensées, de choses et de personnes réconfortantes. Pour une personne atteinte de démence, le monde peut devenir un endroit effrayant. Le confort et la familiarité peuvent l’aider à faire face à cette période difficile de la vie.

Aidez votre proche à remplir sa vie et son foyer avec des choses qu’il trouve réconfortantes. S’il emménage dans un hôpital ou un centre de vie assistée, aménagez l’espace qui l’entoure avec des objets de valeur. Par exemple, apportez sa couverture préférée ou des photos de famille dans le nouvel établissement. Cela peut faciliter la transition et atténuer les symptômes du coucher du soleil.

Surveillez leur comportement

Chaque personne a des déclencheurs différents pour le coucher du soleil. Pour vous aider à identifier les déclencheurs de votre proche, utilisez un journal ou une application pour smartphone afin de suivre ses activités quotidiennes, son environnement et ses comportements. Recherchez des modèles pour savoir quelles activités ou quels environnements semblent aggraver leurs symptômes.

Une fois que vous connaissez les éléments déclencheurs, il sera plus facile d’éviter les situations qui favorisent l’agitation et la confusion.

Prenez soin de vous aussi

Le syndrome du crépuscule peut être épuisant, non seulement pour votre proche, mais aussi pour vous. En tant que soignant, il est essentiel de prendre soin de vous. Vous serez mieux à même de donner à votre proche la patience et le soutien dont il a besoin lorsque vous serez reposé et en bonne santé.

Essayez d’avoir une alimentation équilibrée, de faire de l’exercice régulièrement et de dormir suffisamment la nuit. Demandez à d’autres membres de la famille ou à des amis de passer du temps avec votre proche, afin de pouvoir profiter de pauses régulières. Vous pouvez également demander à votre médecin de vous proposer des services de répit et d’autres services de soutien professionnel, qui peuvent vous aider à vous libérer de vos tâches de soignant.

Retour haut de page