Faible testostérone et âge

Lorsque vous pensez à la baisse des niveaux de testostérone, vous pourriez penser à des hommes d’âge moyen ou plus âgés. Mais les hommes de moins de 30 ans peuvent aussi avoir un faible taux de testostérone, ou ” faible T “.

Selon la clinique Mayo, les taux de testostérone ont tendance à culminer chez les hommes à l’adolescence et au début de l’âge adulte. Ces niveaux diminuent généralement d’environ 1 p. 100 chaque année, à partir de l’âge de 30 ans environ. Mais dans certains cas, il se peut que la testostérone diminue à un plus jeune âge.

Low T est une condition médicale où votre corps ne produit pas assez de testostérone, une hormone. Les hommes et les femmes produisent tous les deux de la testostérone, mais on l’appelle l'”hormone mâle” parce que les hommes en produisent beaucoup plus. C’est essentiel pour de nombreuses caractéristiques masculines, y compris la maturation des organes sexuels masculins, le développement du sperme, le développement de la masse musculaire, l’approfondissement de la voix et la croissance des cheveux. Le T faible peut causer une variété de symptômes, y compris le dysfonctionnement érectile, l’infertilité, la perte de masse musculaire, le gain de graisse et la calvitie.

Si vous pensez que votre taux de T est faible, prenez rendez-vous avec votre médecin. Dans certains cas, elle est causée par des habitudes de vie malsaines que vous pouvez changer. Dans d’autres cas, elle est causée par une condition médicale sous-jacente qui nécessite un traitement. Votre médecin peut vous aider à identifier la cause de vos symptômes et à apprendre comment les gérer.

Qu’est-ce que sont les symptômes d’un faible T ?

Certaines publicités pour des produits de remplacement de testostérone peuvent vous faire croire que le simple fait de se sentir fatigué ou grincheux est un signe de faible T. En réalité, les symptômes ont tendance à être plus impliqués que cela. Quel que soit votre âge, les symptômes du T faible peuvent inclure :

  • dysfonction érectile, ou problèmes de développement ou de maintien d’une érection
  • d’autres changements dans vos érections, tels que moins d’érections spontanées
  • diminution de la libido ou de l’activité sexuelle
  • infertilité
  • perte de cheveux rapide
  • masse musculaire réduite
  • augmentation de la graisse corporelle
  • augmentation mammaire
  • troubles du sommeil
  • fatigue persistante
  • brouillard au cerveau
  • crise économique

Bon nombre de ces symptômes peuvent également être causés par d’autres conditions médicales ou facteurs liés au mode de vie. Si vous les ressentez, prenez rendez-vous avec votre médecin. Ils peuvent vous aider à identifier la cause sous-jacente et vous recommander un plan de traitement.

Quelles sont les causes du T faible chez les jeunes hommes ?

Le T faible est moins fréquent chez les hommes de moins de 30 ans, mais il peut quand même se produire. Les facteurs contributifs comprennent :

  • taux de cholestérol élevé
  • tension artérielle élevée
  • être en surpoids ou obèse
  • consommation excessive d’alcool
  • l’usage de drogues illicites
  • en utilisant des stéroïdes anabolisants
  • la prise de certains médicaments d’ordonnance comme les stéroïdes et les opiacés, surtout en excès

Certains cas de T faible peuvent être liés à d’autres conditions médicales, telles que :

  • maladie ou tumeur hypothalamique ou hypophysaire
  • blessures, tumeurs ou autres affections affectant vos testicules, y compris l’inflammation liée aux oreillons infantiles
  • maladies héréditaires, comme le syndrome de Kallman, le syndrome de Prader-Willi, le syndrome de Klinefelter ou le syndrome de Down
  • diabète, maladie du foie ou SIDA
  • les traitements contre le cancer comme la radiothérapie et la chimiothérapie

Que faire si vous pensez avoir un T bas ?

Si vous soupçonnez que vous avez un T faible, prenez rendez-vous avec votre médecin. Ils peuvent utiliser un simple test sanguin pour déterminer votre taux de testostérone.

Si votre médecin constate que votre taux de testostérone est inférieur à la normale, il peut demander des tests supplémentaires ou faire un examen pour déterminer pourquoi. Votre plan de traitement dépendra de votre diagnostic et de vos antécédents médicaux. Votre médecin pourrait vous recommander des changements de mode de vie ou une thérapie de remplacement de la testostérone.

Vous devriez toujours consulter votre médecin avant de prendre de nouveaux médicaments, y compris un traitement de substitution à la testostérone et des suppléments. Selon une étude publiée dans PLOSOneLe traitement à la testostérone peut augmenter votre risque de crise cardiaque, en particulier si vous souffrez déjà d’une maladie cardiaque. Votre médecin peut vous aider à comprendre les avantages et les risques potentiels des différentes options thérapeutiques.